Eolien offshore: Concrétisation de la joint‐venture MERMAID et SEASTAR – Seamade prend son envol.

Keyfacts :

  • La Commission Européenne approuve le projet de fusion Seamade NV;
  • Seamade NV est responsable du développement des parcs éoliens offshore Mermaid & Seastar ;
  • Financial Close est attendu d’ici fin 2018, début des travaux prévu en 2019;
  • Eneco Wind Belgium entre au capital de Seamade NV
  • Seamade installera 58 turbines pour une capacité totale de 487 MW;
  • A partir de 2020, Seamade fournira de l’électricité à 485.000 foyers, permettant ainsi d’épargner 500.000 tonnes d’émissions de CO2 chaque année.

Suite à l’approbation de la Commission Européenne du 5 juillet dernier, l’apport de la société momentanée Mermaid dans Seastar NV a été réalisé aujourd’hui. Le nouveau projet fusionné “Seamade NV” est né. Seamade NV sera responsable du développement des zones de concession de Mermaid et de Seastar, qui représentent ensemble une capacité de 487,2 MW, soit un quart de la capacité de production éolienne offshore octroyée en Belgique à ce jour. Ce projet fusionné doit permettre de clôturer un seul financement pour les deux parcs éoliens.

Seamade NV espère que le cadre règlementaire, qui a fait l’objet d’un accord avec le gouvernement belge fin 2017, sera très rapidement implémenté par le biais de l’approbation par la Commission Européenne des arrêtés royaux concernés et lapublication de ceux-ci. L’objectif est d’atteindre le financial close de la transaction pour la fin de cette année. La construction doit débuter courant 2019 pour que le projet soit entièrement opérationnel d’ici fin 2020 et puisse ainsi contribuer aux objectifs climatiques de la Belgique de 2020.

Otary, qui réunit plusieurs spécialistes belges de l’énergie renouvelable, reste l’actionnaire de référence du projet Seamade. Otary réunit les sociétés d’investissement et de développement Green Offshore et Power @ Sea, le spécialiste du dragage et de l’ingénierie marine DEME et les acteurs de l’énergie verte Aspiravi et Elicio. En outre, le holding environnemental wallon SRIW Environnement, ainsi que le holding énergétique flamand Z-Kracht/Nuhma et la société Socofe sont également actionnaires d’Otary.

Par ailleurs, l’entrée au capital de Seamade NV d’un nouvel actionnaire, Eneco Wind Belgium SA, a été approuvée. A dater d’aujourd’hui, Eneco sera actionnaire de la société à 12,5%, tandis qu’Otary NV et Electrabel SA sont actionnaires chacun respectivement à 70% et 17,5%.

Mathias Verkest – CEO de Seamade NV : « Avec ce projet fusionné, nous suivons la tendance du marché international en misant non seulement sur de plus grandes turbines, mais aussi sur des économies d’échelle. La forte réduction des coûts, mais aussi la maturité croissante de l’éolien offshore, permettent de financer et de construire de plus grands projets. »

Olivier Vanderijst – président du CA d’Otary : « Après la réalisation du financial close de Rentel qui est actuellement en cours de construction, Otary se réjouit de poursuivre son rôle de moteur de l’industrie offshore belge avec le développement de Seamade. Ce faisant nous contribuons également de manière significative à la réalisation des objectifs climatiques du gouvernement. »

Philippe Van Troeye – CEO d’ENGIE Benelux : « Le développement de Seamade est une étape importante pour l’éolien offshore et participe au rôle de pionnier de la transition énergétique d’ENGIE Electrabel. L’éolien offshore jouera un rôle de plus en plus important dans la production d’énergie verte. Le projet renforce notre ambition, en tant que plus grand producteur d’énergie verte du pays, de faire de la Belgique un modèle en matière d’efficacité énergétique et d’énergie verte. »

Miguel de Schaetzen – CEO Eneco Wind Belgium : « Avec ce deuxième investissement dans un parc éolien offshore (après Norther), nous assurons la possibilité pour Eneco d’accélérer la réalisation de sa mission. De l’énergie durable et produite localement pour tous. En tant que pionnier de la transition énergétique, nous contribuons ainsi aux progrès de la Belgique en matière de durabilité. »

De l’énergie verte pour 485.000 ménages

Le projet Seamade sera composés de 58 turbines SGRE (Siemens Gamesa Renewable Energy) avec un diamètre de rotor de 167m, installées sur des fondations monopieux, et de deux postes de transformation offshore connectés à la plateforme de raccordement offshore d’ELIA (Modular Offshore Grid). Ce projet permettra d’approvisionner 485.000 ménages en électricité verte chaque année et d’éviter 500.000 tonnes d’émissions de CO2 par an. Les éoliennes devraient produire de l’énergie verte à partir de 2020. L’énergie éolienne de Seamade contribue à la réalisation des objectifs climatiques de la Belgique pour 2020 et à la sécurisation de l’approvisionnement énergétique futur.

Seamade NV, une contraction de SEAstar et merMAID, est une collaboration entre:

  • Otary RS NV – 70%
  • Electrabel SA – 17,5%
  • Eneco Wind Belgium SA – 12,5%

Source: Aspiravi