Technologies

SMART GRIDS VS SMART METERS

Traditionnellement, les acteurs de l’électricité différenciaient les smart grids/réseaux intelligents et les smart meters/compteurs intelligents comme suit :

  • Smart grid : le smart grid est un réseau de distribution d’électricité « intelligent » qui utilise des technologies informatiques de manière à optimiser la production et la distribution et mieux mettre en relation l’offre et la demande entre les producteurs et les consommateurs d’électricité.
  • Smart meter : le compteur intelligent est un compteur disposant de technologies avancées, qui identifient de manière plus détaillée et précise, et éventuellement en temps réel, la consommation énergétique d’un foyer, d’un bâtiment ou d’une entreprise. Le smart meter est par ailleurs capable de donner une facturation par tranches horaires, permettant de jouer sur les heures de consommation pour favoriser une meilleure utilisation du réseau électrique. Le compteur possède par ailleurs des « fonctions à distance » : lecture à distance des enregistrements (de différentes données de comptage) à fréquence définie d’une part ; et commande à distance de fonctions associées au compteur d’autre part (ouverture, fermeture, limitation de puissance, prépaiement…).

Aujourd’hui, pour la plupart des acteurs, la notion de smart grid englobe celle de smart meter, comme un composant permettant de faire remonter des informations utiles plus en amont et de développer des services en aval.

Les smart grids se composent par ailleurs de diverses technologies, toutes détaillées dans la chaîne de valeur technologique de la cartographie smartgrids.

RÉSEAUX ACTUELS VS INTELLIGENTS

Réseaux actuelsRéseaux intelligents
• Analogique
• Unidirectionnel
• Réseau physique
• Production centralisée
• Réseaux de distribution
• Communicant sur une partie des réseaux
• Optimisation (pilotage & ajustement) au niveau du réseau de transport (lignes très haute & haute tension)
• Gestion de l’équilibre du système électrique par offre/ production
• Consommateur
• Numérique
• Bidirectionnel*
• Réseau physique et virtuel (TIC)
• Production centralisée et décentralisée
• Réseaux de distribution et de collecte
• Communication sur l’ensemble du réseau
• Optimisation (pilotage & ajustement) au niveau du réseau de distribution (lignes moyenne tension)
• Gestion de l’équilibre du système électrique par demande/consommation
• Consomm’acteur

*Réseau bidirectionnel : Suite à l’intégration des énergies renouvelables notamment, les réseaux de distribution vont également devenir des réseaux de collecte de la production d’électricité, réalisant ainsi une transformation profonde vers un fonctionnement bidirectionnel.